Grande nouveauté à la rentrée, les nouveaux enseignements de spécialité font leur apparition pour les classes de Première.

En effet, la réforme du lycée général et la réforme du bac, décidées par le Ministre de l’Éducation Nationale Monsieur Blanquer, ont mis fin aux traditionnelles séries générales du baccalauréat (bac scientifique, bac économique et social, et bac littéraire).

Les classes de Seconde vont désormais devoir choisir 3 spécialités à la fin de l’année, pour la classe de Première, et conservons deux spécialités pour la classe de Terminale.

Dans cet article nous nous intéressons plus particulièrement à l’enseignement de spécialité : Numérique et sciences de l’informatique.

Sommaire

Définition du Ministère de l’Éducation Nationale

L’enseignement de spĂ©cialitĂ© numĂ©rique et sciences informatiques vise l’appropriation des fondements de l’informatique pour prĂ©parer le lycĂ©en Ă  une poursuite d’études dans l’enseignement supĂ©rieur, en le formant Ă  la pratique d’une dĂ©marche scientifique et en dĂ©veloppant son appĂ©tence pour des activitĂ©s de recherche. 

L’objectif de cet enseignement, non professionnalisant, est l’appropriation des concepts et des méthodes qui fondent l’informatique, dans ses dimensions scientifiques et techniques.

Cette option sera disponible dans la majoritĂ© des lycĂ©es de France. 

Voiture robot développée en cours de numérique et sciences informatiques

Un apprentissage qui mêle théorie et pratique

L’enseignement de l’informatique demande d’apprendre des connaissances théoriques, mais surtout de pouvoir les assimiler en les mettant en pratique à travers des projets concrets. Ainsi, ce nouvel enseignement de spécialité comprendra près d’un quart du total d’heures en classe attribué à la conception et à la réalisation de projets en groupe de deux ou quatre lycéens.

Ces projets, réalisés sous la supervision du professeur, seront l’opportunité pour les élèves d’assimiler et d’appliquer leurs nouvelles connaissances. Le choix de la thématique des projets devrait revenir aux élèves. Il peut s’agir de problématique liée à la matière, ou bien d’autres matières (Sciences de la vie, Physique chimie). L’important étant qu’il y ait un besoin à solutionner grâce à l’informatique.

Compétences et méthodes développées

Compétences liées à la matière :

  • Analyser et modĂ©liser un problème en termes de flux et de traitement d’informations ;  
  • DĂ©composer un problème en sous-problèmes, reconnaĂ®tre des situations dĂ©jĂ  analysĂ©es et rĂ©utiliser des solutions ;  
  • Concevoir des solutions algorithmiques ;  
  • Traduire un algorithme dans un langage de programmation, en spĂ©cifier les interfaces et les interactions, comprendre et rĂ©utiliser des codes sources existants, dĂ©velopper des processus de mise au point et de validation de programmes ;  
  • Mobiliser les concepts et les technologies utiles pour assurer les fonctions d’acquisition, de mĂ©morisation, de traitement et de diffusion des informations ;  
  • DĂ©velopper des capacitĂ©s d’abstraction et de gĂ©nĂ©ralisation.

Compétences transversales :

  • Faire preuve d’autonomie, d’initiative et de crĂ©ativité ;  
  • PrĂ©senter un problème ou sa solution, dĂ©velopper une argumentation dans le cadre d’un dĂ©bat ;  
  • CoopĂ©rer au sein d’une Ă©quipe dans le cadre d’un projet ;  
  • Rechercher de l’information, partager des ressources ;  
  • Faire un usage responsable et critique de l’informatique.
élève en cours de numérique et sciences informatiques

Le programme de spécialité pour la classe de 1ère

Le programme de Première de l’enseignement de spécialité Numérique et sciences informatiques sera organisé autour de 8 thématiques (que les professeurs ont la liberté de faire évoluer) :

  • Histoire de l’informatique
  • ReprĂ©sentation des donnĂ©es : types et valeurs de base
  • ReprĂ©sentation des donnĂ©es : types construits
  • Traitement de donnĂ©es en tables
  • Interactions entre l’homme et la machine sur le Web
  • Architectures matĂ©rielles et systèmes d’exploitation 
  • Langages et programmation
  • Algorithmique

Pour quelles études supérieures ?

Comme son nom l’indique, la spĂ©cialitĂ© NumĂ©rique et sciences informatiques prĂ©disposent les lycĂ©ens qui suivent ce cours Ă  des Ă©tudes supĂ©rieures dans le domaine de l’informatique. Ces formations se dĂ©veloppent rapidement en lien avec les diffĂ©rents besoins du monde professionnel. 

Suivre cette spĂ©cialitĂ© laisse tout de mĂŞme un choix de cursus important après le bac. 

Si ce cours est couplé avec la spécialité mathématiques, l’élève pourra intégrer un très grand nombre de BTS, DUT et licences en lien avec les sciences informatiques, technologiques, et sciences de l’ingénieur, ainsi que des filières plus créatives en lien avec les métiers du Web.

Cette spécialité donne également accès aux écoles d’ingénieur que ce soit à la suite d’une classe préparatoire pour les Grandes Écoles d’ingénieurs, ou en intégrant directement une école post-bac.



Étape 1 sur 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolaritĂ© et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *