Le moment tant redouté des révisions approche et… tu réalises que tu avais prévu dans ton super planning d’apprendre 10 chapitres d’Histoire en seulement 4h ? Ça te laisse à peine le temps de relire les cours entièrement ! Mais que faire ?

Pas de panique, personne ne peut relire tous ses cours avant un examen. Ce qu’il faut, c’est anticiper. Comment ? En faisant des fiches de cours tout au long de l’année. Concrètement, en quoi ça consiste ?

Construire une fiche de cours

Créer le squelette de la fiche de cours

Le principe d’une fiche est de réduire un cours à son essentiel, un chapitre doit pouvoir tenir sur une seule fiche. Et tant qu’à être bien ordonné, on va aussi changer de couleur de fiche selon les matières. Pour reprendre le cas de l’Histoire, on va recopier tous les titres et sous-titres mot à mot sur la fiche, en les faisant bien ressortir (soulignage rouge pour les grands titres et vert pour les sous-parties par exemple, en les espaçant autant que possible). Ils représentent les axes du cours, à partir desquels va découler la suite. Ce squelette une fois mis en valeur, il sera plus facile de le mémoriser.

Quelles fournitures choisir ?

Sélectionner et résumer

Ensuite, on va sélectionner et résumer les arguments de chaque partie, placés les uns en dessous des autres (mettre des puces en début de chaque nouvel élément), avec, s’il y en a, un exemple par argument : pour ce faire, ne rédigez aucune phrase, juste quelques mots qui permettent de comprendre l’idée.

Les fiches étant personnelles, utilisez votre propre langage, vos propres symboles, pour raccourcir au maximum la rédaction. On utilisera une couleur pour l’argument, une autre pour les dates, etc.

Mettre en page une fiche de cours

La mise en page est très importante, elle permet de voir d’un simple coup d’œil la structure du cours. On use donc de toutes les techniques pour qu’elle soit clairement identifiable (couleurs, espaces, puces, soulignage, italique…).

Mais rien ne vaut une démonstration !

Démonstration : un exemple de fiche

L’opposition Est-Ouest de 1945 aux années 70

Intro : deux supergrands s’affrontent indirectement (armement, fusée…)

1.       Le paroxysme de la guerre froide (1947-1953)

 

1)         L’isolement des pays libérés par les Soviétiques

  • dès 1945 : pays Est => dictatures communistes = « démocraties populaires »
  • 1947 : containment (=communisme) de Truman = plan Marshall (juin) reconstruire Europe Ouest
  • février 1948 : « coup de Prague » Tchécoslovaquie => communiste

2)         Blocus de Berlin-Ouest par Staline en juin 1948

·  …

3)         Les deux camps se structurent par des alliances

·  …

2.       Le chaud et le froid (1953-1962)

3.       La détente (1962-1975)

Conclusion : …

Les prérequis pour des fiches de qualité

Ce travail de déconstruction/reconstruction du cours demande de bien l’avoir cerné pour en extraire l’essentiel. On peut donc faire plusieurs étapes d’écrémage jusqu’à obtenir la forme la plus réduite du cours et ainsi l’avoir parfaitement compris au moment de faire sa fiche. 

Peu importe le temps consacré à l’élaboration des fiches, c’est autant de temps gagné par la suite pour les révisions. Et c’est tout bénéfique, parce qu’en rédigeant sa fiche on commence déjà à apprendre sa leçon !

Quelques astuces pour apprendre par cœur



Article rédigé par :  
Professeur
Cléophée-Anne, professeur chez Le Bon Binôme

Crédits photo 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *