📒 Prépa littéraire A/L et B/L : Tout ce qu'il faut savoir | Le Bon Binôme

En terminale, les étudiants doivent choisir leur cursus supérieur / universitaire. Par conséquent, ces futurs bacheliers font des vœux via la plateforme Parcoursup. Ils peuvent aussi prendre contact directement avec les établissements souhaités.

Il y a énormément de parcours différents ainsi que beaucoup de spécialités, au choix. Les étudiants souhaitant intégrer une CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles) ont le choix entre plusieurs types.

La classe prépa littéraire est, donc, une filière post-bac souvent désirée par les étudiants. Beaucoup de mythes l’entourent, « Le Bon Binôme Â» vous aide donc, à y voir plus clair et décrypte pour vous les différentes prépas avec un dossier de plusieurs articles :

  1. Les classes prépas – Généralités
  2. Les classes prépas économiques/commerciales
  3. Les classes prépas scientifiques/ingénieurs
  4. Les classes prépas littéraires (sujet de cet article)
  5. Les classes prépas agro/veto (BCPST)

Pour les férus de Sciences Humaines (Français, Histoire, Philosophie, etc.), il peut être judicieux de choisir une classe prépa littéraire après la Terminale. En effet, le terme de classe prépa littéraire regroupe une multitude de types de classes avec pour chacune sa spécialité. Comme nous l’avons fait précédemment pour les classes prépas scientifiques et commerciales, penchons-nous en détail sur les prépas littéraires.

Quelles sont les différentes prépas littéraires et leurs différences ?

Pour commencer, la prépa littéraire se découpe en 2 types :

  • Les prépas A/L orientées exclusivement sur les Lettres,
  • Les prépas B/L qui sont l’agrégation des Lettres, des Sciences Sociales et des Mathématiques.

De plus, la prépa littéraire se déroule en 2 années. Une première année dite « hypokhâgne Â» et une seconde année dite « khâgne Â».

multitude de livres ouverts

La prépa littéraire A/L :

En hypokhâgne A/L sont enseignées en tronc commun :

  • la Philosophie (4h),
  • le Français (5h),
  • l’Histoire (5h),
  • la LV1 (4h),
  • la Géographie (2h)
  • les Langues et cultures de l’antiquité (culture gréco-latine et étude d’une langue ancienne) (2-3h),
  • une option (nombre d’heures variable)

Au vu des matières enseignées, on comprend que les résultats au bac de Français comptent énormément, tout comme les résultats en Philosophie, Histoire, et en Langues Vivantes. De plus, L’étude du Latin ou du Grec durant le collège/lycée est un plus, même essentiel, pour intégrer certaines khâgnes.

Pour poursuivre en deuxième année, il existe plusieurs classes de khâgne A/L:

  1. La voie dite « classique Â» qui prépare plus particulièrement au concours de l’ENS Ulm
  2. La voie dite « moderne Â», parfois appelée khâgne LSH, qui prépare plus spécifiquement au concours de l’ENS Lyon.

D’autres khâgnes, moins courantes, qui préparent à des concours différents existent aussi : la Khâgne Chartes qui prépare le concours d’entrée à l’École Nationale des Chartes pour les passionnés d’Histoire moderne et médiévale et la Khâgne Lettres St-Cyr préparant à l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr pour les élèves souhaitant faire une carrière d’officier.

architecture médiévale

Attention, la plupart des lycées ne proposent que certaines khâgnes, il faut donc réfléchir dès la Terminale à ses souhaits pour la deuxième année. Un changement de lycée entre la première et deuxième année de prépa est complexe, même si envisageable.

La prépa littéraire B/L :

La prépa B/L est accessible pour les élèves de Terminale S ou Terminale ES (exceptionnellement L) option Maths. Dans le cas de candidats venant de Terminale ES, voire de L, un rattrapage en mathématiques est à prévoir (principalement sur la trigonométrie et les nombres complexes). Le programme de Mathématiques de B/L s’insère à la suite du programme de Terminale S. Les lycées proposent ce rattrapage mais nous conseillons aux étudiants de commencer dès l’été à combler le retard.

Les matières enseignées sont variées comparativement aux autres classes prépas : Histoire, Philosophie, Lettres, Langues, Mathématiques et Sciences Sociales (Sociologie et Économie). Les compétences travaillées en classe prépa B/L sont donc assez larges de la Philosophie aux Mathématiques en passant par l’économie. En hypokhâgne B/L, les heures de cours se partagent comme suit :

  • 6h de Sciences Sociales,
  • 4h de Français,
  • 4h d’Histoire,
  • 4h de Mathématiques,
  • 4h de Philosophie,
  • 4h de LV1.
  • Les étudiants peuvent prendre en option : Le Latin, la Géographie et une LV2.

Besoin d’un accompagnement au supérieur ?

Quels sont les débouchés après une prépa littéraire ?

L’orientation naturelle après les classes prépas A/L et B/L sont les Écoles Normales Supérieures (ENS). Mais les places sont très limitées et il y a seulement 2% des élèves en prépa littéraire intègrent les ENS (ex : ENS Cachan, ENS Lyon, …).

De plus, les ENS mises à part, les parcours post-prépas littéraires sont très diversifiés : Sciences Po, l’Université, CELSA, IST, Paris-Dauphine, etc.

Les étudiants en A/L et B/L ont également accès à de nombreuses écoles de Commerce dont les Grandes Écoles qui recrutent également en ECS ou ECE. Il est à noter que le nombre de places au concours pour les prépas littéraires est inférieur à celui pour les prépas économiques. (Mais le nombre de candidats l’est aussi!)

Quelles sont les qualités à avoir pour réussir en prépa littéraire?

Pour réussir en prépa littéraire, les étudiants doivent avoir plusieurs qualités requises :

  • Avoir une réserve de temps de travail par rapport à la Terminale nécessaire pour absorber la forte augmentation de la charge (3 à 5h par jour à la maison la semaine sans compter les weekends)
  • Être organisé, pour anticiper et travailler le plus efficacement possible. Réviser un DS (devoir surveillé) à la dernière minute ne sera plus une option, puisque l’information doit être acquise sur le long-terme
  • Devenir résistant au stress et à la pression : Particulièrement lors des khôlles (interrogation orale sur un sujet préparé, 20-30 min) et DS hebdomadaires. Vous allez être confrontés aux meilleurs élèves de votre région ou même du pays. Il est donc fort possible que vous ne soyez plus parmi les premiers
  • Capacité d’adaptation et de changement : (i) De ses méthodes de travail pour travailler efficacement (ii) face aux nouveaux types d’examens (khôlles). Les prépas littéraires enregistrent environ 40% d’abandons au cours ou à la fin de la 1ère année. (À comparer avec 17% en prépas économiques et 18% en prépas scientifiques)
  • Capacité à établir une séparation claire entre temps de travail et temps de détente. Ce dernier étant primordial pour tenir deux voire trois ans
  • En A/L: Une forte motivation compte-tenu du nombre très limité de places aux ENS
  • En B/L : Une forte appétence pour la réflexion Mathématiques en plus des Sciences Humaines
Système d'organisation

Pour plus d’informations,

N’hésite pas à consulter les dates des salons de l’étudiant ainsi que les portes ouvertes des classes prépas qui t’intéressent. Et puis, cela ne peut qu’être que bénéfique. 

Découvrez le palmarès des A/L et le palmarès des B/L 2020 établi par l’Étudiant.


Étape 1 de 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolarité et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Les commentaires sur "Prépa littéraire A/L et B/L : Tout ce qu’il faut savoir"

  1. Attention: les prépas B/L sont également accessibles aux bacheliers L qui ont suivi l’option maths si bon niveau (et cela implique des heures de maths supplémentaires)
    Après réforme: Il est nécessaires d’avoir suivi la spécialité maths au moins en 1ère avec option maths complémentaires en terminale en cas d’abandon de la spécialité

  2. Bonjour Juju,
    Oui, on pouvait tout à fait, jusqu’à cette année, intégrer une prépa B/L après un bac L option maths, à condition d’avoir un très bon niveau en maths… dans les faits, cependant, les élèves issus de L sont très peu nombreux en B/L. Et les élèves ayant un gros potentiel en maths bien peu nombreux à avoir choisi L (on peut le regretter, mais c’est un fait.)
    Dans la mesure où, en première, il faut maintenant prendre la spé Maths où arrêter les maths, il est logique que le choix de cette spécialité (au moins en 1ere – mais il faudra avoir eu des résultats honorables pendant l’année) soit exigé par des prépas qui préparent à des concours où le niveau de maths fera la différence. Si on a arrêté les maths ou si ce n’est pas notre matière forte, A/L est le choix qui s’impose !

  3. Bonjour,
    Je suis élève de première (donc année de la réforme). Je passe en terminale à la rentrée 2020. Mes spécialités cette année étaient Maths, Langue littérature et culture étrangère et humanités, littérature, philosophie. J’ai choisi d’arrêter les maths car je pensais me diriger vers une prépa A/L. Cependant mon projet a changé, et je souhaite intégrer un IEP après la prépa. Je pense donc qu’il serait préférable de prendre une prépa B/L. Est-ce possible même si j’ai arrêter les maths (sachant que j’avais un excellent niveau en première), et que je n’ai pas pris l’option complémentaire ? (j’avais déjà pris option droit et grands enjeux du monde contemporain, en plus de ma section européenne).
    Merci pour votre réponse,
    Zoé.

    • Bonjour Zoé,
      Le programme de mathématiques de la B/L est très exigeant, et pas très différent de celui des prépas ECS. Le niveau de mathématiques en Terminale est donc un critère de sélection essentiel, les maths sont une matière centrale du programme, et ne pas avoir fait de spécialité mathématiques après la première un problème évident : même de bons élèves de terminale scientifque, ayant eu une bonne moyenne en maths et une bonne note au bac, peuvent se retrouvés “largués” en prépa. Cf https://www.prepalitteraire.fr/quest-ce-quune-bl.html .En outre, même si par extraordinaire vous trouviez une prépa qui vous prenne… Je ne vois pas comment on pourrait suivre en B/L sans avoir fait de mathématiques en Terminale. Pour intégrer un IEP, la B/L n’est cependant pas nécessaire. Pourquoi ne pas tenter d’y entrer dès que vous aurez votre bac? Sinon, il faudra vous renseigner sur les différentes modalités des concours d’entrée après la première année ; ces concours ne sont pas toujours centrés sur les Sciences Sociales.

  4. Bonsoir,
    je suis une hypokhâgne en prépa B/L cette année mais je ne sais pas quelle option choisir.
    Je ne sais pas trop ce que je veux faire après, j’hésite entre IEP, CELSA, ou encore les écoles de commerce.
    Mon attention se dirige plus vers l’option géographie mais j’ai peur que le fait de ne pas avoir de deuxième langue me bloque des issues comme les écoles de commerce ( est-il obligatoire d’avoir une deuxième langue au concours??, est ce que je peux passer l’épreuve d’espagnol (si elle est obligatoire) sans avoir pris l’option, en travaillant de mon côté?)
    Que me conseillez- vous?
    Merci pour votre réponse!
    Agathe

    • Bonjour Agathe, abandonner la deuxième langue ne me semble pas impossible mais ce n’est pas le meilleur choix… Pour être sûre de vous fournir la réponse la plus fiable possible, j’ai demandé à notre partenaire Florence Blondel, dont c’est le métier, de vous conseiller. Voici sa réponse :
      Afin de vous permettre de candidater dans le plus grand nombre de cursus, je vous conseillerai d‘opter pour une LV2, épreuve obligatoires dans les concours des écoles de commerce.

      Quant à travailler seule une deuxième langue, cela va vous demander un très grand investissement. En effet, les exigences sont claires. On attend de vous non seulement que vous maitrisiez la langue ( grammaire, idiomatismes proprement dits, traduction…) mais également les grands repères de la culture du pays. La langue est une coquille vide si l’on ne s’intéresse pas à la culture et à la civilisation du pays. Avec l’option, vous serez préparée aux différentes épreuves. Quant à l’option géographie, elle ne vous sera nécessaire que pour des concours très ciblés (ENSG, épreuve de l’ENS) sans compter l’apport de culture générale que cela vous procurera.

      En conclusion, pour faire un choix, il faut aussi que vous réfléchissiez à votre projet Post CPGE en vous renseignant sur les attendus, les enseignements des différents parcours Post CPGE.

      Un conseil, faites ensuite votre choix de concours en fonction de vos compétences mais aussi en fonction de vos appétences !

      Bonne continuation.

      Florence BLONDEL

      06.48.21.13.69/06.67.07.16.13

      http://www.achacunsonorientation.fr

      https://www.linkedin.com/in/florence-blondel-32919460

      https://m.facebook.com/groups/537653980111109/?ref=share

  5. Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour votre article extrêmement bien détaillé, il est parfaitement clair. Je suis en première, j’ai choisi comme spécialités Humanités Littérature Philosophie, Anglais, et Histoire géographie géopolitique et sciences politiques.
    Je souhaite éventuellement faire une prépa littéraire A/L, n’étant pas du tout scientifique, mais le risque de ne pas pouvoir entrer par la suite en université me fait peur.
    Qu’est ce qu’il arriverait ? Et est-ce- que les prépas sont payantes ? Si oui, est-ce cher ?
    Aussi, si j’arrive à aller dans une université et de valider mon diplôme, serait-ce possible de déménager en Angleterre ? Par exemple, pour travailler dans l’édition.
    Pardon pour toutes ces questions …

    En espérant une réponse,
    sincèrement,
    Amélia.

    • Bonjour Amélia,
      Les classes préparatoires publiques sont gratuites – vous pouvez étudier dans une excellente classe préparatoire sans payer ! Les prépas, en outre, ont des accords avec les universités, qui vous permettent d’obtenir une équivalence dans la matière dans laquelle vous voulez poursuivre vos études universitaires. PAr exemple, après une année d’hypokhâgne, vous pouvez entrer directement en L2 de lettres ou d’histoire… Passer par une prépa n’interdit pas de continuer ses études à l’université, au contraire !
      Si vous voulez étudier en Angleterre, cela n’a pas beaucoup de rapport avec le fait de faire une prépa ou pas. Pour travailler là-bas, il faudra y chercher un poste et – puisque le Brexit a eu lieu – y demander un visa ; il est trop tôt pour dire ce que deviendront les programmes Erasmus qui permettent de partir y étudier. Quoi qu’il en soit, pour savoir si votre diplôme sera reconnu en Angleterre et vous permettra d’y trouver du travail, il faudrait savoir d’abord quel est ce diplôme ! Tout ce qu’on peut dire, pour l’instant, est que beaucoup de Français diplômés d’écoles et d’universités françaises travaillent en Angleterre, et que ce n’est donc pas impossible !

  6. Bonjour, Pensez vous que l’option maths complémentaires en terminale suffit pour intégrer une prépa B/L ?

    • Bonjour Maureen,
      Le programme de maths de B/L est très exigeant, mais ces prépas recrutaient quelques élèves de ES voire L spé maths auparavant… La porte n’est donc pas fermée, tant que le dossier de l’élève est bon. Néanmoins, il faut savoir que le programme de maths est très exigeant, et que si l’élève avait des difficultés en spé Maths en première, la B/L n’est guère adaptée.

  7. Bonjour, je suis en classe de première avec option géopolitique, maths et physique. Je voulais savoir le niveau attendu d’un dossier de terminale pour ce type de prépa au niveau des notes merci.

    • Bonjour,
      Ce n’est pas une question évidente, car la moyenne n’est pas le seul paramètre pris en compte. Les critères de choix ne sont pas transparents, ils intègrent d’autres paramètres (lycée d’origine, matières choisies en spécialité et option, progression, appréciations, etc.) que les notes brutes, le poids de ces notes dépend des matières, et il n’y a pas de note éliminatoire en soi… mais il faut avoir de bonnes, voire de très bonnes notes, pour être pris. Ce qui est certain c’est que, les années précédentes, les élèves qui ont intégré ces prépas étaient quasi toujours en tête de classe, et d’un niveau suffisant pour obtenir la mention très bien (parfois seulement bien !) au bac. Néanmoins, toutes les classes préparatoires ne sont pas d’un niveau équivalent : si on a 14 de moyenne générale et qu’on veut faire une prépa, le plus sage est de ne pas demander les meilleures, mais cette moyenne n’empêche pas de faire un voeu A/L ou B/L ! (Je suppose, au vu de vos spécialités, que vous envisagez de faire une B/L? Ces prépas sont exigeantes et peu nombreuses (trente en tout!), ce qui, au moins, permet de ne pas se perdre dans la liste et de cibler celles qu’on peut obtenir assez facilement.)
      Je vous conseille de demander à l’équipe pédagogique et/ou au conseiller d’orientation de votre lycée leur retour sur les années précédentes : quel était le profil des élèves qui ont intégré une prépa? Cela peut vous donner une idée plus concrète de vos chances.
      Par ailleurs, n’hésitez pas à contacter notre partenaire Florence Blondel, conseillère d’orientation indépendante : fblondel92@gmail.com

  8. Bonjour,
    je suis actuellement en première avec option HLP, Maths et SES. A la fin de l’année, je vais abandonner les maths et je compte prendre l’option maths complémentaire l’année prochaine. Plus tard, je souhaiterais être professeur des écoles (maternelle ou primaire). Faut-il me diriger vers une prépa A/L ou B/L? En sachant que ma moyenne de maths pour le moment est de 15 et que possiblement le droit pourrait aussi m’intéresser (juge pour enfants par exemple).
    Bien cordialement
    Solayne

  9. Bonjour, en première j’ai pris les spé ses, svt et hlp mais en termial j’ai pris l’option maths complémentaires, pensez vous que je puisse accéder en prépa bl

  10. Bonjour, je suis en terminale avec les spé SES, LLCE espagnol et options maths complémentaires ainsi que euro anglais. Je ne suis située en tête de classe, mais mes résultats sont corrects (environ 14 de moyenne générale). Je ne suis pas à mon maximum lorsque je travaille et je sais que je peux faire plus. Pensez-vous que j’ai le niveau d’accéder à la prépa B/L?

  11. Bonjour, je suis actuellement en classe de terminale avec les options SES, Histoire Géopolitique et Anglais (arrêté en 1ère) avec option double diplôme depuis 3ans: bac Français et Américain. Je souhaitais m’orienter vers une prépa mais je ne sais pas encore entre A/L et B/L. En effet, j’ai de très bonnes notes et (je pense) un très bon niveau en SES mais je n’ai suivi ni la spécialité maths en 1ère ni une option maths complémentaire donc une prépa B/L ne semble pas forcément me convenir. De l’autre coté, j’ai tout au long de ma scolarité eu de bonnes notes en histoire et en sciences sociales mais je n’ai pas eu de très bonnes notes au bac de Français (9 à l’écrit et 9 à l’oral) l’année dernière ce qui pourrait me fermer la porte à la prépa A/L. J’aimerais donc savoir si les portes de ces prépas me sont toujours ouvertes avec ce que j’ai cité précédemment ou si il vaudrait mieux me tourner vers autre chose.
    Bien à vous

    • Bonjour Martin,
      Sans avoir fait de maths du tout depuis la fin de la seconde, le programme de maths de B/L semble en effet hors de portée. Il vaut mieux se tourner vers A/L. D’ailleurs, les notes du bac de français comptent autant pour les deux prépas ! Difficile de savoir ce que les mauvaises notes de votre bac de français peuvent entraîner… elles auront forcément un impact, d’autant que ce n’est pas un “accident” puisque vous n’avez pas passé les épreuves, mais que c’est le lycée qui a mis la note en fonction de votre travail de l’an dernier. Quant à savoir si cela vous ferme la porte des prépas, tout dépend de la prépa que vous visez, de vos autres notes, et d’autres éléments tels que les appréciations des professeurs et votre progression ! Commencez par vous demander si vous avez un projet d’avenir qui justifie de faire une A/L, puis quels sont les lycées susceptibles de retenir votre dossier. Si c’est une voie qui vous correspond, il faut de toute façon postuler, mais en essayant d’être réaliste pour maximiser les chances d’être pris !

  12. Bonjour, Quel sont les options de la prepa littéraire A/L

    • Bonjour ! Les options sont : langue ancienne (latin ou grec), arts plastiques, musique, cinéma-théâtre-histoire des arts, géographie, LV2. Le nombre d’heures qu’on y consacre varient de 2 à 6.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous recherchez un cours ?

Demandez un devis gatuitement
Besoin de cours particuliers ?
Demandez un devis gratuitement