Que font la plupart des Ă©lèves pour apprendre leur cours ?

Ils s’y mettent quand ils n’ont plus le choix, en général la veille du contrôle, commencent par lire et relire, puis apprennent tout par cœur, en rabâchant jusqu’à ce que cela rentre. Le lendemain, ils s’en souviennent suffisamment pour passer l’épreuve, puis ils l’oublient, aussi vite qu’ils l’ont appris.

Cette stratégie d’apprentissage si répandue suffit pour survivre scolairement, mais pas pour installer durablement la moindre connaissance.

Preuve en est : demandez Ă  quelques bacheliers,  qui viennent de passer  quinze ans sur les bancs de l’école,  de situer le Moyen-Age(1), vous serez alors surpris des rĂ©ponses obtenues. Pourtant, la frise chronologique est transmise dès le CE2, revue chaque annĂ©e, et prĂ©sente dans les premières pages des manuels d’histoire.

Pourquoi  cette stratĂ©gie d’apprentissage est-elle inefficace ?

Pour au moins cinq raisons :

  • Quand on lit un cours on est passif, et quand on est passif, on n’apprend pas vraiment, car lire ce n’est pas s’approprier.
  • Apprendre en rabâchant est très ennuyeux, or le cerveau dĂ©teste s’ennuyer. Il  Ă©vacue très vite ce qu’il juge inintĂ©ressant.
  • On ne peut retenir durablement que ce sur quoi on a rĂ©flĂ©chi. Apprendre par cĹ“ur sans comprendre ne permet pas de garder l’information Ă  long terme.
  • La connaissance ainsi apprise est souvent inexploitable car non hiĂ©rarchisĂ©e.
  • En apprenant tout par cĹ“ur le risque est grand de retenir les dĂ©tails et d’oublier des parties entières.

Comment faire pour apprendre efficacement et durablement ?

Une piste, parmi d’autres : accepter de ne pas tout apprendre, mettre son Ă©nergie Ă  retenir solidement les 20% qui suffiront Ă  rappeler le reste. Comme la mĂ©moire est associative, elle retient ce qui lui dit quelque chose, ce qu’elle a dĂ©jĂ  vu. En gĂ©nĂ©ral, ce que j’accepte d’oublier viendra s’installer sans peine sur les piliers, rejoindra l’information essentielle.

C’est ce que l’appelle la stratĂ©gie du porte-manteau : quand une information nouvelle entre dans le cerveau, elle cherche un endroit pour s’accrocher. Si elle le trouve, elle reste, sinon, elle est Ă©vacuĂ©e. Ainsi, en histoire, un bon porte-manteau, c’est la chronologie. Si je sais situer le Moyen-Age, tout ce que j’apprendrai sur cette pĂ©riode viendra s’installer naturellement. Sinon, ce sera la confusion, le dĂ©sordre et l’oubli, comme une entrĂ©e sans porte-manteau…

illustration porte manteaux soutien scolaire Le Bon BinĂ´me

Avant de me lancer dans l’apprentissage, je peux me poser une question : qu’est-ce que je peux oublier dans ce cours ? OĂą est l’information clĂ©, quelle est l’information secondaire, oĂą sont les dĂ©tails ? En procĂ©dant ainsi, on s’approprie le contenu et on travaille pour le long terme, de manière active et beaucoup plus plaisante. Succès garanti !

frise chronologique de l'histoire Ă  retenir soutien scolaire Le Bon BinĂ´me

A voir Ă©galement :

Apprendre, comment ça marche ?

Anne Penicault

Apprendre & Transmettre

anne@apprendreettransmettre.com

(1) Moyen-Age: 476 chute de l’Empire romain à 1492, découverte de l’Amérique par Christophe Colomb

HEC, 53 ans, après une carrière dans la communication et le marketing, Anne a fondĂ© sa structure Apprendre&Transmettre en 2013. PassionnĂ©e par l’art de transmettre, Anne Penicaut est coach en mĂ©thodologie d’apprentissage, spĂ©cialiste de la mĂ©moire et de l’attention.

Elle organise rĂ©gulièrement des stages de mĂ©thodologie de deux jours pour les lycĂ©ens et Ă©tudiants et propose des ateliers de mĂ©morisation pour les adultes. Elle prĂ©pare les Ă©lèves de classe prĂ©paratoire du LycĂ©e Le Rebours aux oraux de personnalitĂ©. 

Pour le groupe L’Oréal, elle a conçu une formation : How to focus in the age of distraction.


Étape 1 sur 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolaritĂ© et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *