Faut-il forcément faire des maths en 1ère et Terminale? | Le Bon Binôme

Depuis que la réforme du bac est entrée en vigueur, beaucoup de familles se demandent s’il faut continuer les maths en première et terminale. Est-ce toujours la matière reine ? Faire des maths ouvre-t-il forcément des portes ? Est-ce toujours la meilleure façon de repousser à plus tard le choix d’une orientation ? Florence Blondel, conseillère d’orientation, répond à nos questions.

Bonjour Florence, vous avez conseillé ces deux dernières années beaucoup d’élèves désireux de s’orienter vers des filières très variées ; vous connaissez bien le nouveau bac, le «bac 2021», et les exigences des établissements supérieurs. La réforme a-t-elle modifié le regard porté par ceux-ci sur les mathématiques ? 

Les formations qui ont besoin des maths vont chercher de vrais bons élèves, capables de développer la démarche mathématique, de découvrir de nouveaux outils et de modéliser. Pour ceux qui veulent suivre une prépa scientifique, il fallait déjà un bon niveau, ça ne change rien. Pour ceux qui veulent suivre une CPGE éco, faire médecine, une spécialité Maths à 10 ou 11 ne va pas leur servir, il vaut mieux l’option maths complémentaires avec un très bon niveau. En résumé, la spécialité maths doit être suivie si on a à la fois une certaine appétence et une certaine aisance.

La spécialité maths doit être suivie si on a à la fois une certaine appétence et une certaine aisance.

Y a-t-il des cursus qui imposent d’avoir pris la spé maths ? Les maths expertes ?

Les prépas, d’abord : pour les prépas scientifiques, avoir pris la spé maths en Terminale est imposée. Sans maths, à la rigueur, on pourrait tenter une BCPST…  L’option maths expertes est requise pour les plus grandes prépas. En prépa commerciale, en revanche, avec juste l’option maths complémentaires (qu’on peut prendre si on abandonne la spécialité maths en première) ça peut fonctionner si le dossier est très bon. On n’intègrera probablement pas les prépas les mieux classées, mais ça n’empêchera pas de réussir et d’intégrer les meilleures écoles – si on se révèle en CPGE.

Pour les concours post-bacs d’école d’ingénieurs, la spé maths est obligatoire, même si ce n’est pas toujours explicite. Les meilleurs concours l’imposent, Avenir, Advance aussi… À côté des maths, la spécialité physique-chimie est fortement recommandée ; sinon, il faut la NSI ou les SVT en fonction de l’école qu’on vise. Et mieux vaut NSI à 18/20 que Physique à 12 ! Les écoles font des remises à niveau sur les spécialités, mais en maths il faut la base. Côté études de commerce, pour intégrer une école post-bac, la spé maths n’est pas obligatoire. Maths complémentaires peut suffire si on se prépare bien au concours. 

Pour intégrer la licence LSO de Dauphine, il faut un bon niveau en maths, la spé maths est conseillée. En terminale, on peut opter pour maths complémentaires, mais il faudra y avoir un très bon niveau. De toute façon, pour intégrer les cursus de Dauphine, il faut avoir un bon niveau, et même excellent, pas seulement en maths ! Prendre la spé ne sert à rien quand ce n’est pas le cas.

Pour B/L, il faut un excellent niveau en maths donc la spé est requise. Si (et seulement si) l’élève peut y obtenir de bonnes notes, il faut prendre l’option maths expertes.

Les maths expertes ne seront pas un critère de bonification en ECG par exemple, ce sera un plus pour l’élève dans son travail. Ce n’est pas forcément pertinent de prendre maths expertes si on risque d’être médiocre, ça donne l’impression qu’on a du mal. Il vaut mieux concentrer ses efforts sur la spécialité.

De plus en plus abstraites, les maths au lycée ne sont pas toujours simples !
Que recherchent les écoles qui exigent la spé maths ?

Elles veulent recruter des jeunes qui ont l’esprit de déduction, de l’ autonomie, de l’initiative. Le goût de la démarche mathématique, aussi. L’important est de pouvoir former soi-même son propre raisonnement, car on n’est plus dans l’application. On attend d’un élève de spé qu’il sache dérouler un raisonnement, un processus, appliquer une démarche, mobiliser les connaissances. Mais ce n’est pas qu’une question d’intuition, pour atteindre un bon niveau il faut aussi beaucoup s’exercer aussi ; c’est indispensable pour monter en compétence. Non seulement, la maîtrise des probabilités, des statistiques, des fonctions, est essentielle, mais il y a beaucoup d’informatique aussi – algorithmes et programmation.

On a beaucoup parlé de l’orientation en Médecine, et du fait que les élèves qui n’avaient pas pris SVT et Physique-Chimie en Terminale n’avaient pas obtenu de place ; c’est vrai ? C’est une règle générale ? Y a-t-il des cursus qui imposent qu’on ne prenne pas la spécialité Maths en Terminale ?

Je ne pense pas que les élèves qui postulaient en PASS avec une spé maths ont tous été éliminés. Ce qui est vrai, c’est qu’avoir pris maths ne conférait pas un avantage sur les spés SVT, les résultats étant l’essentiel. Pour faire Médecine, la spé physique est incontournable, mais pas les maths. La bonne stratégie consiste à choisir entre SVT et Maths, en fonction des résultats qu’on est capable d’obtenir dans ces matières – et de son goût pour l’une et l’autre, bien sûr..

Entre prendre maths pour ne pas se fermer de portes, quitte à avoir douze de moyenne, et choisir une autre spécialité dans laquelle on est bien meilleur, quel est le bon choix ?

Officiellement, Parcoursup va analyser tous les dossiers en détails, mais là où on a besoin des maths, aucun de ces choix n’est le bon. 12, ça ne veut pas dire grand chose, ça dépend de votre lycée, de la moyenne de la classe, de votre rang ; la note ne vaut que par rapport au contexte, mais si on est moyen, en milieu de classe, on ne pourra pas prétendre à des prépas bien classées. Il faudra peut-être envisager une admission parallèle via un DUT scientifique ou une licence si on est un peu faible en spé maths mais qu’on veut devenir ingénieur.

Je reçois des élèves à 8 ou 9 en maths qui pleurent en disant qu’ils n’en peuvent plus des maths, qu’ils les ont prises pour s’ouvrir les portes, en fait ils se les ferment. De toute façon on se ferme des portes, quelles que soient les spécialités qu’on choisit. La vraie question est «qu’est-ce qui te plaît, qu’est-ce que tu as envie d’étudier?» Et puis il faut être réaliste par rapport à ses ambitions. Il faut garder en tête que Parcoursup classe les élèves en fonction de leurs résultats, de leur rang dans leur classe, même s’il y a d’autres paramètres, comme la progression, les appréciations. 

Si pour faire les études qu’on vise les maths ne sont pas nécessaires et qu’on ne les aime pas particulièrement, il vaut évidemment mieux prendre ce qu’on aime !

Est-ce qu’il est déconseillé de prendre les maths si on veut faire Sciences Po, par exemple ?

Pour faire Sciences Po, la spé maths n’est pas un mauvais choix. Globalement, prendre maths n’est pas un mauvais choix si les maths ne sont pas nécessaires pour faire le cursus qu’on vise, tant qu’on est meilleur en maths que dans les autres spécialités ! Ce n’est pas la matière qui compte, mais l’excellence dans les matières choisies. C’est pareil pour les prépas littéraires.

Un mot de conclusion ?

Au moment de choisir ses spécialités, il faut forcément anticiper ! À défaut de savoir ce qu’on veut faire, il faut a minima se connaître, connaître ses envies, ses compétences… et choisir en toute objectivité. Il faut penser dossier scolaire – essayer de se construire le meilleur dossier possible, et l’envisager globalement. Les appréciations comptent ! Et ne pas oublier que si on est un élève moyen, des cursus plus ciblés, ou plus pratiques, permettront de se réaliser et de réussir en post-bac : BUT, BTS, Bachelor… Ils permettront de poursuivre ses études via des admissions parallèles. Peu importe le chemin emprunté, l’important c’est d’arriver à destination !


Étape 1 de 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolarité et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous recherchez un cours ?

Demandez un devis gatuitement
Besoin de cours particuliers ?
Demandez un devis gratuitement