📚 La culture générale, un atout essentiel : on vous explique pourquoi

La culture générale se travaille et se cultive dès le plus jeune âge. Elle permet de développer à la fois son intelligence, ses centres d’intérêts et son sens critique. Mais elle est surtout un atout essentiel qui permet de différencier les élèves lors des épreuves du baccalauréat et des concours les plus sélectifs. Elle apporte une véritable plus-value, alors autant s’y prendre le plus tôt possible !

Mais qu’est-ce que la culture gĂ©nĂ©rale ? Pourquoi est-elle un atout essentiel pour Ă©voluer en sociĂ©tĂ© ? On dĂ©crypte tout ceci dans cet article !

“La culture c’est ce qu’il reste quand on a tout oublié”

(Edouard Herriot)
culture générale

A quoi sert la culture générale ?

La culture générale est une boîte à outils permettant de développer une gymnastique intellectuelle et une ouverture sur le monde. En effet, le fait de connaître un maximum de choses permet à l’individu d’apprendre plus facilement grâce à la création de liens logiques. La culture générale permet aussi de penser d’une manière critique grâce à des comparaisons avec des faits historiques, politiques, littéraires, scientifiques…

De manière plus terre à terre, elle sert à faire la différence entre les candidats sur des épreuves écrites comme l’Histoire, la Géographie, le Français, la Philosophie ou encore les Langues Étrangères

Une dissertation sera d’autant plus convaincante si elle comporte des Ă©lĂ©ments de culture gĂ©nĂ©rale. Cela prouvera au correcteur que, non seulement l’élève maĂ®trise le programme scolaire, mais qu’en plus il est capable de l’enrichir avec son propre savoir. De plus, lors des Ă©preuves orales, comme l’oral du Bac de français, votre savoir sera toujours un plus pour rendre la discussion plus passionnante. Les examinateurs se souviennent des Ă©lèves qui les impressionnent. Et en effet, c’est bien lĂ  que vous ferez la diffĂ©rence. 

Enfin, la découverte ou l’approfondissement de la culture générale permet également de développer des centres d’intérêts. Ces éléments rendent un profil plus captivant lors des entretiens de personnalité pour des écoles ou même des entretiens d’embauche. Certains se découvrent une passion pour la photographie lors d’expositions, d’autres sont fascinés pour une période de l’histoire grâce à un film ou un livre.

De plus, lors des épreuves d’admissions dans les écoles, par exemple pour les oraux, le jury aime bien poser des questions de culture générale donc préparez-vous-y !

Besoin d’accompagnement pour vous prĂ©parer aux Ă©preuves du bac ?

Comment développe-t-on sa culture générale ?

La difficulté du développement de la culture générale consiste dans le fait qu’elle soit justement « générale ». Le meilleur allié pour la développer est la curiosité.

Le point positif est que la culture gĂ©nĂ©rale peut se dĂ©velopper dans la vie de tous les jours, de 1000 façons. Grâce Ă  un film, un livre, une exposition, un voyage, une Ă©mission, une discussion, … Dans l’imaginaire collectif, seul un livre ennuyeux de 500 pages cultive son lecteur, mais c’est faux ! Vous pouvez lire un roman, cela enrichira Ă©galement votre culture. Qu’il s’agisse d’ A la recherche du temps perdu de Marcel Proust comme du dernier Nothomb.

Ainsi, la meilleure façon de développer sa culture générale est de faire des choses que l’on aime. Vous aimez la photographie ? Il y a de nombreuses expositions toute l’année à Paris ! Vous aimez lire ou regarder des films ? Allez-y !

Enrichir sa culture

Aller aux musĂ©es et se renseigner sur l’actualitĂ©

  • Beaucoup de musĂ©es sont accessibles gratuitement pour les jeunes de moins de 26 ans, et permettent d’explorer les arts et les civilisations de toutes les Ă©poques,
  • La culture repose aussi sur le prĂ©sent. Vous pouvez bien sĂ»r lire la presse. En outre, de nombreuses applications sur smartphone vous informent des points importants de l’actualitĂ©. 
application sur smartphone

Se cultiver en allant au cinĂ©ma ou en assistant Ă  des confĂ©rences 

  • Il y a des tarifs rĂ©duits pour les Ă©tudiants, avec ou sans carte de fidĂ©litĂ©, et de nombreux chefs d’oeuvres ou classiques sont projetĂ©s dans les salles obscures – pas seulement en matinĂ©e. Essayez aussi de frĂ©quenter les cinĂ©mathèques !
  • Beaucoup d’institutions organisent des confĂ©rences payantes ou gratuites, portant sur des thèmes variĂ©s et pour toutes les classes. N’hĂ©sitez pas Ă  y assister !
  • ConfĂ©rences et/ou cours en ligne (Ted talk, Moodle) permettent de se cultiver avec un effort minimal sur de très nombreux sujets.

DĂ©velopper sa culture en lisant

  • Acheter, Ă©changer, emprunter Ă  la bibliothèque, c’est gratuit !
  • Il existe des applications et des forums pour les grands lecteurs afin d’échanger leurs avis sur les diffĂ©rents livres. 
multitude de livres

Voyager : très bon moyen pour développer sa culture

  • Visiter, se perdre dans des villes et des villages, parler avec les gens… permet de dĂ©couvrir d’autres cultures, coutumes, modes de vie.

La seule et unique difficulté est d’arriver à consacrer du temps à améliorer sa culture. Puisqu’il suffit juste de sortir de chez soi, parler, partager, échanger, visiter, … Nous cultivons du savoir chaque jour, il faut juste savoir capter les bonnes choses à savoir et de les retenir

voyager, visiter, découvrir

La culture générale pour les études

Dès notre entrĂ©e Ă  l’école primaire, nous sommes confrontĂ©s Ă  la vie, aux Ă©changes, … On commence Ă  apprendre de nouvelles choses et Ă  s’instruire. Plus on grandit, plus on acquiert du savoir et c’est de cette manière que l’on se diffĂ©rencie dans un groupe. ArrivĂ© dans les Ă©tudes supĂ©rieures, il faut se dĂ©marquer pour ĂŞtre le meilleur. Voici le rĂ´le de la culture gĂ©nĂ©rale dans les Ă©tudes. 

>> Au collège :

On commence par grandir, devenir autonome et c’est là que l’on commence à apprendre des choses importantes, que l’on doit retenir. Ce n’est pas de la révision mais de la réflexion, du savoir.

>> Au lycée :

Nous devons dĂ©jĂ  avoir une bonne culture puisque nous avons vĂ©cu normalement un tas de choses. La culture française, l’histoire , la gĂ©ographie, le français, … Ces matières enrichissent notre savoir et donc notre culture. Dans certains lycĂ©es, les Ă©quipes pĂ©dagogiques organisent des tests de culture gĂ©nĂ©rale afin de faire comprendre l’importance de cet atout aux Ă©lèves. 

>> Pour le bac : 

Le bac est composĂ© d’épreuves Ă©crites et orales. Certaines questions ouvertes permettent Ă  l’élève de s’exprimer de laisser parler son savoir. Tout point de culture en rapport avec le sujet est bon Ă  dire lors des Ă©preuves orales, ou Ă  Ă©crire par exemple pour les expressions Ă©crites.  

Besoin d’une remise Ă  niveau ?

>> Pour les études supérieures :

Pour les étudiants voulant faire des études supérieures, il est indispensable d’avoir une culture générale développée. Les autres ont une bonne culture, mais de plus, nous sommes mis en compétition dès le départ pour les choix sur Parcoursup.

Cela continue dans le supĂ©rieur avec l’ordre de mĂ©rite pour tous les choix de parcours, d’option, et d’expatriation, … La plupart des Ă©coles post-bac ont mis en place des questions de culture gĂ©nĂ©rale pour l’admission, en plus de l’étude du dossier scolaire. Les Ă©coles hors Parcousup, se basent sur des tests de culture gĂ©nĂ©rale, des concours avec des Ă©preuves de culture, de raisonnement logique, et aussi des entretiens de personnalitĂ©s qui amènent Ă  des questions de culture gĂ©nĂ©rale. 

>> Lors des concours :

Il existe de nombreux concours pour différentes écoles (regarder les concours post-bac pour écoles de commerce) et les épreuves d’admissibilité se ressemblent presque toutes. Les épreuves écrites des concours sont composées d’au moins une épreuve de logique et de réflexion ou bien de culture générale. En ce qui concerne les épreuves orales, elles sont importantes dans la décision d’admission. Il faut donc réussir à montrer que notre profil est intéressant, cultivé et que l’on pourra apporter un plus à l’école. Il faut donc enrichir un maximum sa culture générale pour se préparer à un concours. 

>> En grande Ă©cole, en BTS, en IUT, en CPGE …

Pour chaque parcours, c’est pareil. Il est Ă©vident qu’il n’y a pas de parcours dĂ©valorisant, et chacun d’eux demande un minimum de culture gĂ©nĂ©rale. Tout au long des annĂ©es d’étudiants, la culture gĂ©nĂ©rale se dĂ©veloppe, puisqu’on rencontre de nouvelles personnes, on voit de nouvelles choses, on Ă©tudie de nouvelles matières, …  En classe, la participation est une des formes d’évaluation utilisĂ©es. Elle permet aux Ă©tudiants de s’exprimer et montrer ses connaissances. 

La culture gĂ©nĂ©rale, indispensable au quotidien 

Au travail

Certains employeurs, certains postes peuvent demander un niveau de culture gĂ©nĂ©rale aux employĂ©s. Ne pas paraĂ®tre inculte devant un client, un concurrent ou mĂŞme un collègue est très important pour la rĂ©putation et l’image de l’entreprise. Pour grimper les Ă©chelons, il faut se montrer humble et cultivĂ©. Bien-sĂ»r il faut exercer son mĂ©tier avec performance, mais l’un marche avec l’autre. 

A la maison

Chaque parent a un rĂ´le de succession de savoir et de culture. Il est essentiel de partager avec ses enfants tout ce que l’on a pu apprendre au cours de sa vie. Ils en seront que plus cultivĂ©s. Il faut prĂ©voir de sorties, des week-ends culturels, des vacances dĂ©couvertes des rĂ©gions et du monde, … Des activitĂ©s ludiques et culturelles qui permettent aux enfants de s’éveiller dès leurs plus jeunes âges.

La culture gĂ©nĂ©rale passe aussi par la tĂ©lĂ©vision, comme dit plus haut dans l’article, regarder des films permet de dĂ©velopper sa culture gĂ©nĂ©rale. Mais pas seulement des films, il y a aujourd’hui beaucoup d’émissions, de divertissement Ă  la tĂ©lĂ© comme « questions pour un champion », « les 12 coups de midi », « des chiffres et des lettres », … 


Le Bon Binôme vous offre un soutien scolaire sur-mesure pour vous accompagner dans la réussite de vos études !

Qu’est-ce qu’un cours de culture gĂ©nĂ©rale?

On ne peut bien sĂ»r pas se construire une culture gĂ©nĂ©rale en Ă©coutant son professeur, et c’est tout. NĂ©anmoins, les cours de culture gĂ©nĂ©rale dispensĂ©s dans le supĂ©rieur donnent d’une part des pistes pour se cultiver, d’autre part des mĂ©thodes pour utiliser sa culture pendant les examens !

Peut-on avoir une bonne culture générale sans lire?

Oui. On peut savoir beaucoup de choses dans beaucoup de domaines sans lire, car il y a bien des façons d’apprendre. La lecture reste nĂ©anmoins une façon irremplaçable de dĂ©velopper son esprit !

Lire la presse people, c’est de la culture gĂ©nĂ©rale?

Oui et non… oui, parce que cela apporte des connaissances socialement valorisables ; non, si c’est notre seule ou principale lecture. La culture qu’on en tire ne nous servira pas souvent, et certainement pas Ă  l’Ă©cole ni dans notre travail (sauf si on devient journaliste people!)


Étape 1 de 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolaritĂ© et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Les commentaires sur "La culture générale, un atout essentiel"

  1. Merci pour votre travail ,ce que je veux bien comprendre em ce qui concerne la culture gĂ©nĂ©rale ,c’est l’importance dans la formation universitaire.

    • Bonjour,
      On peut parfaitement avoir une grande culture sans l’avoir acquise Ă  l’universitĂ©. NĂ©anmoins, les Ă©tudes supĂ©rieures aident Ă©videmment Ă  former sa culture, au moins dans les domaines abordĂ©s durant les Ă©tudes. L’offre culturelle proposĂ©e aux Ă©tudiants, le temps qu’ils ont le loisir de consacrer Ă  la culture, sont de gros avantages. Etudiant, on a accès facilement Ă  des contenus de qualitĂ© (recommandations des professeurs et des pairs, bibliothèque universitaire, cinĂ©mathèque…) ; on peut en discuter avec les autres. En outre, ce qu’on apprend dans le cadre de ses Ă©tudes nous reste d’autant mieux en mĂ©moire qu’on a fait son possible pour le mĂ©moriser, justement ! MalgrĂ© tout, si les professeurs d’universitĂ© comme ceux du secondaire se plaignent du peu de culture gĂ©nĂ©rale de leurs Ă©lèves et Ă©tudiants, c’est bien parce que les cours d’universitĂ© n’apportent pas mĂ©caniquement cette culture !
      En bref : suivre des cours dans un domaine donnĂ© permet de consolider sa culture dans ce domaine, mais se cultiver reste essentiellement une tâche personnelle. La curiositĂ© intellectuelle, l’effort pour comprendre ce dont il est question et le retenir, dĂ©pendent de vous, pas de votre formation. L’universitĂ© offre un contexte propice, pas une culture en kit.

  2. Salut
    On pourrais l’avoir cette grande cette grande culture sans l’avoire acquise a l’universitĂ©

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous recherchez un cours ?

Demandez un devis gatuitement
Besoin de cours particuliers ?
Demandez un devis gratuitement