Faut-il faire une prépa Sciences Po avant le bac ? | Le Bon Binôme

Entrer en prépa Sciences Po dès la 1ère ?

Plus de 15 000 candidats ont postulé cette année à Sciences Po Paris, soit le double de l’an dernier. Il n’y avait néanmoins que 1 800 places à pourvoir… Dans le réseau Sciences Po, moins prestigieux mais extrêmement demandé, il y avait 1 170 places en tout en 2021. La concurrence est donc rude, d’autant que les candidats qui postulent ont rarement un mauvais niveau. Comment se donner toutes les chances? Dès la classe de première, les élèves déterminés à entrer à Sciences-Po peuvent choisir d’intégrer une prépa, en parallèle de leurs cours, pour les y préparer. La solution idéale ? 

graduation cap
Bientôt diplômé?

Les prépas en présentiel

Depuis plusieurs années, différents organismes privés permettent aux futurs étudiants de se préparer à Sciences-Po ; en proposant une formule dès la classe de 1ère comme Ipesup, Cours Thalès, Cours Galien, Prépa CCC, les Cours du Parnasse

Ces prépas proposent différentes formules ; soit des sessions à la fin des vacances d’été en première, ou bien des cours pendant l’année le samedi, ou encore des stages intensifs pendant les vacances scolaires, durant l’année. Bien qu’il faille compter un certain budget (aux alentours de 900 euros pour une semaine de stage) et que la plupart des organismes opèrent une certaine sélection, en fonction de la motivation et des résultats scolaires des candidats, l’avantage de ce type de préparation est un excellent suivi et accompagnement de l’élève, par des professeurs qui maîtrisent les subtilités du concours.

Les prépas Sciences Po online

En parallèle de ces formules, de nombreuses préparations en ligne sont proposées. Tremplin IEP, par exemple, prépare au concours commun des 7 IEP de province. Le CNED également propose des préparations par matière (SES, maths, littérature, philosophie). L’avantage des prépas en ligne est que leurs prix sont très compétitifs. Toutefois, il faut pouvoir être assez motivé pour travailler seul et se discipliner.

Enfin, une dernière option vient d’être créée, pour les boursiers exclusivement : il s’agit du PEI (Programme d’Études Intégrées) destiné aux élèves boursiers de l’enseignement secondaire, ou éligibles aux bourses de l’enseignement supérieur. Il s’agit d’une plateforme en ligne, gratuite, avec de nombreux contenus et des exercices méthodologiques.

Alors, on s’inscrit ?

On a donc l’embarras du choix – mais pour que la prépa serve, encore faut-il que plusieurs critères soient réunis : 

  • Que l’élève soit motivé : il s’agit d’un travail en plus, sans garantie de résultat, et à moins d’être vraiment très attiré par Sciences Po ou d’adorer apprendre, on risque de se décourager. Est-ce qu’on est prêt à sacrifier une partie de ses week-ends? Est-ce qu’on aura encore assez de temps pour se garantir une moyenne générale tournant autour de 18, et rester en tête de classe? 
  • Que le gain soit évident : est-ce que l’élève a besoin de stimulation, d’être épaulé, pour travailler? La prépa est-elle accessible, compatible avec d’autres activités? Par exemple, Sciences Po valorise l’engagement associatif : il serait dommage d’y renoncer pour faire une prépa.
  • Enfin, il faut que les épreuves aient lieu pour que cela serve… de ce côté-là, néanmoins, on peut espérer que l’expérience des années 2020 et 2021 rende possible leur organisation même en cas d’imprévu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous recherchez un cours ?

Demandez un devis gatuitement
Notre équipe vous répond
01 80 06 64 15