La rentrée de l’année scolaire 2019-2020 a entraîné l’arrivée des nouveaux enseignements de spécialité, l’une des nouveautés de la réforme du bac 2021 décidée par le Ministre de l’Éducation Nationale, M. Blanquer.

En effet, les lycéens en classe de Seconde, doivent désormais choisir trois spécialités qu’ils étudieront en classe de Première, parmi lesquelles deux seront conservées en classe de Terminale. 

Cette réforme marque la fin des séries générales du baccalauréat, et le début d’un nouveau lycée général qui donne la liberté aux élèves de pouvoir personnaliser leur parcours en Première et Terminale.

Au sein de cet article, nous parlerons plus précisément de l’enseignement de spécialité : Biologie-écologie. 

serre pour culture de fruits et légumes

Définition du Ministère de l’Éducation Nationale

L’enseignement de spécialité de biologie-écologie, proposé dans les lycées agricoles, a pour objectifs d’acquérir et de consolider des connaissances sur l’organisation et le fonctionnement des systèmes vivants, et d’aborder des problématiques écologiques et biologiques avec des arguments scientifiques.

Il vise aussi à participer à la construction d’une culture scientifique solide, à la formation de l’esprit critique et à l’éducation citoyenne.

Une spécialité réservée aux lycées agricoles

Les lycées agricoles relèvent à la fois du Ministère de l’Éducation Nationale pour l’enseignement général, et du Ministère de l’Agriculture pour tous les enseignements agricoles. Les établissements scolaires agricoles sont logiquement beaucoup moins courants que les lycées généraux et technologiques.

Cette spécialité est directement liée aux enseignements agricoles, pour pouvoir le suivre, il vous faudra obligatoirement intégrer un lycée agricole.

Moissonneuse dans un champ de blé

Pour quelles études supérieures ?

L’enseignement de spécialité biologie-écologie oriente le lycéen vers différents cursus et filières d’études supérieures après le baccalauréat général. De plus, cette spécialité se combine très bien avec d’autres spécialités comme les mathématiques et la physique chimie.

Il est tout d’abord conseillé pour les élèves qui souhaitent travailler dans le secteur de l’agroalimentaire. Le secteur est très important et comprend de nombreux métiers différents. On peut y distinguer deux grands ensemble :

  • Le secteur agricole : élever du bétail, cultiver les végétaux, et de vendre les productions agricoles obtenues.
  • L’industrie agroalimentaire qui transforme le bétail et les végétaux en produits industriels.

Les élèves ayant fait le choix de la spécialité biologie-écologie peuvent intégrer de nombreux BTS, DUT et licences à l’université. Les sciences de la vie et l’agronomie, en particulier, les recrutent.

Cette spécialité est également conseillée pour les élèves souhaitant travailler dans le domaine du développement durable. En effet, la conjoncture actuelle en fait un secteur en plein développement. Ainsi, de nouveaux métiers, débouchés, et de nouvelles formations apparaissent au fil des années.

Enfin, cette matière permet d’orienter l’élève vers des écoles d’ingénieurs post bac. Plus particulièrement, elle permet d’intégrer les écoles d’ingénieurs agricoles, et les écoles d’ingénieurs liées à l’environnement. Les classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs sont également un débouché, notamment en intégrant une classe prépa BCPST. 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *