Les critères de sélection au concours commun des IEP

Chaque année, environ 10 000 lycéens ou jeunes bacheliers sont candidats au concours commun des IEP. Leur but : intégrer l’un des 7 prestigieux IEP du réseau Sciences Po. En moyenne, un peu plus d’1 candidat sur 10 est admis dans l’un des instituts d’études politiques suivants :

1. Aix-en Provence
2. Lille
3. Lyon
4. Rennes
5. Saint-Germain-en-Laye
6. Strasbourg
7. Toulouse

Dans cet article, nous vous expliquons les critères d’évaluations des dossiers de candidature et leur importance aux yeux des responsables des admissions des IEP du réseau Sciences Po.

Sommaire

Nouveauté 2022 : la prise en compte des notes du baccalauréat

À partir de 2022, les notes obtenues aux épreuves finales des spécialités et la moyenne des notes obtenues en langues (LV1 et LV2) sont prises en compte dans l’évaluation du dossier de candidature.

Officiellement, les lycéens qui envisagent d’entrer dans un IEP peuvent choisir les spécialités qu’ils souhaitent. Renaud Payre, le directeur de Sciences Po Lyon, souligne que son institut « cherche des esprits ouverts et innovants. Nos étudiants doivent être curieux. ».

Sciences Po Lyon cherche des esprits ouverts et innovants. Nos étudiants doivent être curieux.

Renaud Payre, directeur de Sciences Po Lyon

Cependant, certaines spécialités sont particulièrement adaptées à Sciences Po. Par exemple, HGGSP (Histoire Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques) est une spécialité du lycée dont le programme aborde des thématiques que l’on retrouve une fois admis au sein d’un IEP.

Quelles que soient les spécialités choisies, l’excellence du dossier académique reste déterminante. C’est pourquoi nous vous recommandons de prioriser les matières qui vous intéressent. Ainsi, il sera plus facile d’approfondir le programme de vos spécialités afin d’obtenir d’excellentes notes à l’épreuve finale.

Concours commun IEP

Les notes obtenues aux épreuves écrites du concours commun des IEP

Contrairement aux concours de Sciences Po Paris et Bordeaux, le concours commun des IEP a choisi de conserver ses épreuves écrites. Les notes obtenues aux trois épreuves pèsent un poids important dans l’évaluation du dossier de candidature.

Modalités de l’épreuve d’Histoire

Pendant 2 heures, les candidats analysent un document et répondent à plusieurs questions posées sur le sujet d’examen.

Les questions sont relatives au programme étudié en terminale et le format de l’épreuve est assez similaire à celle du baccalauréat. Cependant, le niveau attendu par les correcteurs du concours des IEP est plus exigeant que celui du baccalauréat.

Pour réussir cette épreuve, une bonne préparation et une bonne dose d’entraînement, en condition réelle d’examen, est indispensable. Pour préparer idéalement l’épreuve d’histoire du concours commun, il est utile de bénéficier de l’aide d’un professeur qui connait bien les critères d’évaluation du concours des IEP.

L’épreuve de questions contemporaines

Le sujet de cette épreuve prend la forme d’une question. Par exemple, les années précédentes, les candidats ont traité les questions suivantes :

  • « Faut-il tout dématérialiser ? »
  • « Les institutions démocratiques peuvent-elles reposer sur le secret ? »

Les candidats disposent de 3 heures pour rédiger une dissertation, sans aucun document à leur disposition.

Cette épreuve est souvent la plus redoutée car elle nécessite une bonne culture générale ainsi que de solides qualités rédactionnelles.

Pour réussir cette épreuve, il est particulièrement important d’apprendre à mobiliser ses connaissances en faisant preuve d’esprit de synthèse, de rigueur et en suivant une bonne méthodologie.

Autrement dit, le but n’est pas de restituer un maximum d’informations dans le temps imparti mais d’offrir une réponse complète et structurée, permettant à votre lecteur de suivre votre raisonnement tout au long de votre dissertation.

L’épreuve de langue du concours commun

4 langues sont proposées : l’anglais, l’espagnol, l’allemand et l’italien.

Cette épreuve dure une heure et se divise en deux parties. Dans un premier temps, il est demandé de lire un texte et de répondre à plusieurs questions. Dans un deuxième temps, les candidats doivent répondre à une question liée à l’Histoire, la géopolitique, la sociologie, la politique… des thématiques qu’on retrouve dans le programme de première année à Sciences Po.

Il est important de noter que la première partie de l’épreuve de langue compte pour 40% de la note alors que la deuxième partie représente 60% de la note finale.

Pour réussir cette épreuve, il est recommandé de lire régulièrement des articles des journaux étrangers et de s’entraîner à rédiger sur un sujet de manière argumentée.

L’importance du dossier extra-scolaire

L’ouverture d’esprit, la curiosité et l’engagement sont des qualités valorisées par les IEP. Cela peut se traduire dans les spécialités et les options choisies au lycée mais aussi dans les activités extra-scolaires des candidats.

Lors de l’inscription sur Parcoursup, il est vivement conseillé de compléter avec soin la rubrique « activités et centres d’intérêt ». Cette rubrique est en quelque sorte le « CV de Parcoursup ». Même si elle est facultative dans le processus d’inscription, elle est particulièrement importante dans le cadre d’une candidature à Sciences Po.

Votre volonté à vous engager appuie la cohérence de votre candidature à Sciences Po. Même sans un dossier scolaire exceptionnel, vous avez toutes les chances d’être admis si vous motivez votre candidature et vous montrez, au travers de vos différents engagements, pourquoi vous correspondez au profil que recherche Sciences Po.

Cette notion d’engagement peut se traduire par des cours de soutien scolaire, une participation à des activités artistiques, des compétitions sportives etc…

Par exemple, en classe de première, pensez à vous engagez au sein d’une association qui défend une cause qui vous tient à cœur. Cette expérience sera enrichissante pour vous et pour votre dossier de candidature !

En conclusion, la sélection des candidats au concours commun des IEP repose sur 3 critères :

  1. La qualité du dossier scolaire,
  2. La réussite des trois épreuves écrites du concours,
  3. La qualité du dossier extra-scolaire.

Pour faire parti des heureux élus, être accompagné par les professeurs d’un organisme spécialisé dans la préparation du concours commun permet d’augmenter ses chances d’admission à Sciences Po après le bac.

Les Cours du Parnasse organise par exemple des stages intensifs dédiés aux concours de Sciences Po. Pour consolider le dossier des candidats, chaque élève de la prépa est accompagné par un tuteur, souvent diplômé de Sciences Po.

Grâce à leur connaissance des attentes du jury d’admission, une prépa privée offre trois fois plus de chances de réussir pour les candidats au concours commun des IEP.


Étape 1 de 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolarité et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous recherchez un cours ?

Demandez un devis gatuitement
Besoin de cours particuliers ?
Demandez un devis gratuitement