Vous entrez en cursus scientifique avec informatique (prépa, école d'ingénieur, maths info) et n'avez pas suivi la spécialité NSI ? Découvrez nos stages Python de prérentrée.
En savoir plus

Les classes prĂ©paratoires, spĂ©cialitĂ© française, ont la rĂ©putation de concentrer les meilleurs Ă©lèves. Elles permettent d’intĂ©grer des Ă©coles prestigieuses, et sont une alternative rassurantes Ă  l’universitĂ© puisqu’elles se trouvent presque toutes dans des lycĂ©es. Mais “faire une prĂ©pa” ne veut pas dire grand chose ! Il en existe beaucoup, qui mènent Ă  des Ă©tudes très variĂ©es. Notre dossier vous aidera Ă  y voir plus clair.

  1. Les classes prĂ©paratoires – GĂ©nĂ©ralitĂ©s (Sujet de cet article) 
  2. Les classes prĂ©paratoires Ă©conomiques et commerciales
  3. Les classes préparatoires scientifiques/ingénieurs
  4. Les classes prĂ©paratoires littĂ©raires (Khâgne & hypokhâgne)
  5. Les classes préparatoires agro/veto (BCPST)

Des classes prépas pour toutes les filières et affinités

Les Classes PrĂ©paratoires aux Grandes Écoles (CPGE) sont accessibles après le bac (pour les bacheliers gĂ©nĂ©raux, mais Ă©galement pour les bacheliers de filières technologiques comme la STMG). Elles durent deux annĂ©es, mĂŞme si quelques (bons) Ă©lèves obtiennent le droit de faire une troisième annĂ©e – on dit “cuber”. 

C’est sur le dossier scolaire des candidats que se fait la sĂ©lection, et non sur les notes du bac. La plupart du temps, ce sont les 3 trimestres de première et les deux premiers trimestres de terminale qui comptent. Si l’Ă©tablissement fonctionne par semestres, seul le premier semestre de terminale entrera en ligne de compte. Les candidatures sont, en gĂ©nĂ©ral, dĂ©posĂ©es via Parcoursup.  

NĂ©anmoins, certains Ă©tablissements demandent aussi les bulletins de seconde (Ginette par exemple). D’autres exigent une lettre de motivation spĂ©cifique. Les notes sont un critère essentiel, mais le classement du candidat au sein de sa classe aussi. Quant Ă  l’Ă©tablissement d’origine, il est aussi pris en compte, mais de façon moins automatique.

Il existe des CPGE littéraires, commerciales, scientifiques (dont agro/véto), mais aussi des cursus moins connus comme les prépa D1 et D2. La sélection se fait évidemment sur les matières essentielles à la réussite dans la branche choisie plus que sur les autres, mais toutes les notes comptent.

Ainsi, de mauvaises notes en français peuvent conduire Ă  Ă©carter le dossier d’un candidat en CPGE scientifique. Veillez donc Ă  ne pas nĂ©gliger de matière au lycĂ©e, vous pourriez le payer lors de vos candidatures.

A cĂ´tĂ© des CPGE, il existe des “classes prĂ©paratoires intĂ©grĂ©es”. Elles se trouvent dans les Ă©coles post-bac (Ă©coles d’ingĂ©nieurs ou de commerce). Il s’agit des deux premières annĂ©es de cursus de ces Ă©coles.

Le rythme en classes préparatoires

Bien que spĂ©cialisĂ©es dans des domaines diffĂ©rents (lettres, Ă©conomie, mathĂ©matiques, sciences physiques, biologie…), les CPGE ont toutes en commun une forte exigence envers les Ă©lèves qui sont Ă©valuĂ©s en permanence sous 3 formes :

  • De frĂ©quents devoirs sur table (DS) et plusieurs concours blancs pour prĂ©parer l’Ă©crit ;
  • Les colles, ou khĂ´lles â€“ en gĂ©nĂ©ral 1 ou 2 par semaine : ce sont des interrogations orales prĂ©parant aux Ă©preuves orales du concours ;
  • Les devoirs maison â€“ La frĂ©quence varie selon les Ă©tablissements.

« Vous travaillerez beaucoup, entre 70 et 100h par semaine. Â»

étudiant submergé de travail

Les CPGE sont rĂ©putĂ©es difficiles Ă  vivre pour les Ă©tudiants, qui seraient coupĂ©s du monde pendant deux voire trois annĂ©es. Cette vision est en partie vraie et dĂ©coule de cette frĂ©quence d’évaluation et de la forte exigence des professeurs. Mais tout ce travail mène Ă  quelque chose ! La prĂ©pa ouvre beaucoup de portes. Et, si par malheur on n’obtient pas les Ă©coles souhaitĂ©es ou si on dĂ©cide de se rĂ©orienter, elle confère des Ă©quivalences qui permettent d’intĂ©grer l’universitĂ© sans perdre d’annĂ©es d’Ă©tude.

Pour rĂ©ussir sa prĂ©pa, un Ă©tudiant doit beaucoup travailler et donc laisser de cĂ´tĂ© certaines activitĂ©s du lycĂ©e (sport, musique, petits boulots, sorites entre amis, etc.) NĂ©anmoins, il faut en garder suffisamment pour dĂ©compresser ! Heureusement, les CPGE ne sont pas une prison, l’ambiance qui y règne est le plus souvent amicale. Les Ă©tudiants s’y forgent gĂ©nĂ©ralement de très bons souvenirs et de fortes amitiĂ©s s’y crĂ©ent.

Contrairement aux Ă©tudiants des universitĂ©s, les Ă©lèves de classe prĂ©paratoire sont aussi encadrĂ©s qu’au lycĂ©e. Mais attention ! A la diffĂ©rence du lycĂ©e cette fois-ci, beaucoup de première annĂ©e ne pourront pas entrer en deuxième annĂ©e dans la prĂ©pa qui les accueille. L’Ă©lève qui n’arrive pas Ă  suivre le rythme devra se rĂ©orienter. Quant Ă  celui qui s’avère meilleur que tous les autres, il peut, Ă  moins d’avoir dĂ©jĂ  intĂ©grĂ© la première prĂ©pa du classement, essayer de faire sa deuxième annĂ©e dans un Ă©tablissement plus prestigieux !

A la fin des classes préparatoires : les concours nationaux

A la fin des deux annĂ©es des classes prĂ©pas, les Ă©tudiants passent des concours nationaux : Ă©coles de commerce, Ă©coles d’ingĂ©nieurs, Ă©coles vĂ©tĂ©rinaires… selon la prĂ©pa. Cependant, une prĂ©pa ne prĂ©pare jamais Ă  un unique concours. Et une Ă©cole recrute bien souvent dans plusieurs types de prĂ©pas ! Par exemple, on peut intĂ©grer une Ă©cole d’ingĂ©nieurs en ayant fait une MPSI ou une PCSI par exemple, mais aussi une BCPST (agro/vĂ©to) ; de mĂŞme, la mĂŞme Ă©cole de commerce peut recruter des Ă©lèves de prĂ©pa ECG mais aussi de khâgne.

Les concours offrent beaucoup de places au total, mais toutes les Ă©coles ne se valent pas. Un Ă©lève qui n’a pas obtenu l’Ă©cole qu’il souhaitait peut redoubler sa deuxième annĂ©e pour repasser le concours, mais seulement s’il y est autorisĂ© – donc si ses enseignants ont confiance en son potentiel.

Être passé par une classe prépa est toujours très apprécié par les recruteurs en début de carrière.

La CPGE, qu’elle permette d’intĂ©grer une Ă©cole très cotĂ©e ou pas, confère une formation solide. Non seulement elle sĂ©lectionne ses Ă©lèves parmi les meilleurs lycĂ©ens, mais elle les force Ă  amĂ©liorer leurs mĂ©thodes de travail, et les rend endurants, organisĂ©s. ĂŠtre passĂ© par une CPGE sera toujours un plus apprĂ©ciĂ© des recruteurs : elles sont une garantie de polyvalence, d’adaptabilitĂ©, de rĂ©sistance, de rigueur.

Ce parcours universitaire vous intĂ©resse ? Vous voulez en savoir plus ? N’hĂ©sitez pas Ă  explorer nos articles sur les diffĂ©rentes spĂ©cialitĂ©s des CPGE : 

Enfin, avant de postuler, Ă©tudiez soigneusement le palmarès des CPGE 2020. Et listez Ă  la fois les prĂ©pas dont vous rĂŞvez et… celles que vous avez des chances d’intĂ©grer au vu de votre dossier !


Étape 1 sur 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolaritĂ© et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Les commentaires sur "Les classes préparatoires – Généralités"

  1. Bonjour, je voulais savoir s’il Ă©tait possible d’intĂ©grer une prĂ©pa Ă  bac+2 ou plus tard.

    • Bonjour Hloum,
      Ce n’est pas interdit, mais c’est compliquĂ© : cĂ´tĂ© inscriptions, Parcoursup n’est ouvert qu’aux nĂ©o-bacheliers ou aux bac+1 ; cĂ´tĂ© programme, cela dĂ©pend de ce que vous avez fait entre le bac et la prĂ©pa, mais il peut ĂŞtre difficile de se remettre Ă  une matière qu’on a laissĂ©e de cĂ´tĂ©, dans un contexte concurrentiel comme celui des concours d’entrĂ©e aux grandes Ă©coles ; enfin, les prĂ©pas Lettres et Eco sont plus ouvertes aux Ă©tudiants ayant fait une cĂ©sure que les prĂ©pas scientifiques. Si vous avez le projet d’intĂ©grer une prĂ©pa Ă  bac+2, le plus raisonnable est de contacter le ou les lycĂ©es qui vous intĂ©ressent. Selon votre parcours post-bac, il est possible que vous leur paraissiez un bon candidat ! Pour plus d’informations, vous pouvez consulter cet article : https://www.cidj.com/etudes-formations-alternance/etudes-superieures/faire-un-break-avant-ou-apres-deux-ans-de-classe-preparatoire-bien-vu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *