Publié le

Brevet 2019 : comment organiser ses révisions ?

Organise bien ton travail 

Il faut t’imposer en amont un rythme de travail, qui va te permettre d’anticiper les révisions pour être prêt le jour des épreuves.

Toute l’année, les professeurs te l’ont forcément répété, et ils ont eu raison : ne laisse pas traîner ton travail jusqu’à la dernière minute et surtout ne repousse pas au lendemain ce que tu pourrais faire aujourd’hui !

Voici quelques conseils pour t’aider à te fixer cet objectif de travail.

 

Révision brevet

Fais un planning de tes révisions pour le Brevet des Collèges

 

Le planning est la première chose à faire pour préparer le Brevet.

C’est sûr, quand tu vois toute la charge de travail qui t’attend, il est facile de se démotiver et de procrastiner (repousser au lendemain ce que tu peux faire le jour même). C’est forcément assez décourageant. Mais il faut garder à l’esprit que derrière une grosse tâche il y a tout simplement plein de petites tâches.

Faire un planning, c’est décomposer tout ce que l’on a à faire pour répartir le travail sur une durée déterminée. Décompose donc les semaines qu’il te reste pour que tu n’aies pas du travail qui s’accumule jusqu’à la veille de l’examen !

 

Apprendre un programme d’histoire ne se fait pas en un jour. Mais apprendre une partie d’un chapitre, si ! Petit à petit, et si tu t’organises bien, tu verras que tu avanceras.

>> Pour constituer ton planning de révision du brevet

Avant de commencer (conseil tout à fait pratique) : si tu prends ton cours sur des copies, pense tout d’abord à classer régulièrement tes cours pour que tu puisses facilement retrouver ta leçon et les exercices sur lesquels tu as noté tes corrections. Tu n’auras ainsi pas à rechercher tes feuilles égarées.

 

Rédige ton planning. Je te conseille de l’écrire sur une feuille que tu accrocheras dans ta chambre. Prévois des séances d’une heure en semaine et de trois heures le week-end (en fonction du temps qu’il te reste pour bien réviser le Brevet en amont bien sûr !)

 

Après tes devoirs, chaque jour, prévois une heure de révision d’une matière. Alterne chaque jour pour que l’apprentissage ne devienne pas pénible. Fais des fiches (partie suivante), revois tes exercices, teste-toi à l’oral. L’objectif est que tes révisions soient vivantes !

 

Passe trois heures à tout relire le weekend (fiches, notes). Prévois par exemple quatre séances de 45 minutes (pour chacune des 4 matières du brevet).

>> A quoi doit ressembler un planning pour réviser le Brevet ?

Rien de compliqué. Dans un tableau, note à gauche la date puis la matière (histoire-géo, physique-chimie, SVT, maths, français…) et le chapitre. Repère-toi à l’aide d’un code couleur. Tu peux ensuite fièrement l’accrocher dans ta chambre !

 

Planning révision Brevet

Il est important de ne pas surcharger ton planning. Autrement, tu risques de te démotiver avec des contraintes que tu ne pourras pas respecter !

En t’y prenant à l’avance, tu auras le temps de réviser tous tes programmes scolaires.

Ne sois donc pas irréaliste, il faut te fixer des objectifs motivants tout en sachant à quel moment tu es le plus efficace (matin ou après-midi ?) et quels horaires de la semaine et du weekend sont les plus adaptés.

 

Pour ne pas te laisser surprendre, tu peux retrouver les dates de brevet sur cette page : 

Brevet 2019 : dates, épreuves du brevet et coefficients.

Fais des pauses 

Il y aura sûrement des moments stressants, peu motivants, où tu seras bloqué devant ton cours avec l’impression que tu ne peux plus rien apprendre.

C’est normal ! Cela arrive à tout le monde, ne sois pas étonné de sentir que ton cerveau « n’y arrive plus ». Comprends que tu as besoin de prendre une pause pour ensuite mieux repartir.

On ne peut pas être productif à 100% pendant plus d’une heure sans s’arrêter. Il est donc bien de se fixer un temps de concentration d’une heure environ.

Concentre-toi 

Une méthode de travail assez connue que tu peux employer est la méthode POMODORO, qui signifie « tomate » en italien. Cela fait référence à un minuteur de cuisine en forme de tomate. On s’en sert comme alerte pour prévoir le temps de cuisson. Pour l’apprentissage, c’est la même chose ! Il faut que tu te serves d’une alarme qui va te permettre de te fixer un temps et d’y tenir.

 

La méthode Pomodoro est à la fois simple à appliquer et efficace. Le principe est simple : découper son temps de travail pour alterner période de grande concentration et période de repos total.

Plus d’informations sur la méthode pomodoro 

Les étapes de la méthode sont :

 

  1. Choisir la tâche à accomplir (devoirs, DM, exercices…). Cette étape est très importante pour se focaliser sur un unique objectif.
  2. Mettre une minuterie de 25 minutes, et commencer à travailler. Cette période de 25 minutes doit être la plus productive possible ! On oublie le multitâche, on met donc son téléphone en mode avion, et on se concentre uniquement sur le travail à effectuer !  Imagine ces 25 minutes comme un sprint de concentration !
  3. Prendre une pause de 5 minutes. Après cet effort intense de concentration, il faut se reposer. Pendant ces 5 minutes, libère ainsi ton cerveau, et pense totalement à autre chose. Ces 5 minutes sont de ce fait ta récompense après la phase de travail.
  4. Recommence 4 fois ce cycle travail/pause.
  5. Au bout de 4 cycles, prends une plus longue pause de 15-20 minutes.

 

Cette méthode permet d’éviter le multitâche, donc d’éviter d’être éparpillé. L’objectif est de prévenir les distractions pour permettre une concentration maximale sur le travail à accomplir.

La dernière semaine, fais-toi confiance !

Si tu as bien respecté ton planning de révision tout au long de l’année, la dernière semaine ne devrait pas être prise par le « bachotage » (dernières révisions dans l’urgence des chapitres non relus).

Au contraire, pendant cette semaine, il faut plutôt te reposer pour arriver l’esprit tranquille à l’examen.

Tu peux tout de même relire ton cours pour te rassurer et te faire répéter les leçons importantes dans les matières où tu as le plus de « par cœur », mais n’en fais pas trop.

Travaille le plus possible par évocation : part d’une date ou des mots, et essaie de refaire un chemin vers des idées que cela t’évoque. Cela te prendra moins de temps que de réciter ton cours. Cherche à regrouper des idées ensemble, pour que tu puisses créer un lien dans tes connaissances.

Plus d’informations sur l’évocation sur cette page.

 

Plus d’informations sur les accompagnements pour préparer le Brevet