Le rythme de l’école reprend, et le premier trimestre touche Ă  sa fin. Maintenant que la rentrĂ©e est passĂ©e, que chacun s’est familiarisĂ© avec ses professeurs et sa classe et que les acquis de l’an passĂ© ont Ă©tĂ© revus, il est temps d’avancer dans le programme. Les devoirs Ă  la maison reprennent, mais aussi les devoirs sur table et exposĂ©s en prĂ©paration des examens blancs avant NoĂ«l.

Votre enfant est stressé avant un examen ?

Devant une copie, il peut arriver qu’un enfant ait des blocages. Il peut se sentir dĂ©passĂ© devant un exercice de maths ou une composition de français par exemple, lorsque l’exercice est long et requiert une certaine concentration.

Une prĂ©sentation Ă  l’oral peut aussi ĂȘtre une difficultĂ© Ă  surmonter. Une Ă©lĂšve de 3e m’a confiĂ© « j’adore travailler l’espagnol, apprendre du vocabulaire et sentir que je progresse. Par contre, quand j’ai un exposĂ© devant la classe, je commence Ă  paniquer. Je perds mes moyens et n’arrive plus Ă  m’exprimer. Â»

Les difficultés ne sont pas insurmontables

Tout au long des Ă©tudes, nous apprenons Ă  nous construire. Au collĂšge, l’adolescence peut gĂ©nĂ©rer un manque de confiance en soi, qui peut facilement amener l’élĂšve Ă  se dĂ©courager et se dĂ©sinvestir. Au lycĂ©e, les enjeux des examens et l’importance des notes pour les dossiers peuvent ĂȘtre une source de stress.

Il est normal que l’enfant puisse de temps en temps faire face Ă  des difficultĂ©s. Heureusement ! C’est cela qui lui permet de s’entraĂźner et de s’amĂ©liorer.

Il ne faut surtout pas angoisser si la charge de travail est trop lourde et que l’examen est plus difficile que prĂ©vu. Rien n’est insurmontable ! La clĂ© est de prendre le temps de bien lire l’énoncĂ©, prĂ©parer son brouillon, sur lequel on notera quelques formules et rĂ©fĂ©rences, et se lancer ! Ce n’est pas grave si tout n’est pas acquis, il faut faire ce que l’on peut dans le temps imparti, puis se faire confiance ! Et surtout, ne pas se laisser dĂ©concentrer


Quelques conseils :

  • Faire des fiches mises Ă  jour rĂ©guliĂšrement.
  • S’entraĂźner Ă  l’oral pour favoriser la rĂ©tention de son cours.
  • Se donner des moyens mnĂ©motechniques pour associer des notions Ă  une idĂ©e.
  • La veille d’un examen, ne pas travailler.
  • La veille d’un examen, se dĂ©tendre (en Ă©vitant les Ă©crans qui excitent) et se coucher tĂŽt.
Pour que votre enfant puisse bien se prĂ©parer Ă  un examen qui approche, il peut Ă©couter cet audio de mĂ©ditation guidĂ©e/sophrologie. Il l’aidera Ă  se sentir plus serein et confiant.

Le mot de Vanessa de Lasteyrie

C’est un audio d’une dizaine de minutes à destination des jeunes, à partir de 10-11 ans environ.

Il va les aider Ă  arriver plus calmes et plus confiants Ă  un examen.

Quand on est calme et posĂ©, les pensĂ©es sont plus ordonnĂ©es, les informations apprises sont plus facilement accessibles. Automatiquement plus de confiance s’installe


Attention : Ne pas Ă©couter cet enregistrement lors d’une activitĂ© qui requiert toute votre attention.

A voir Ă©galement :

Aider mon enfant à gérer son stress au Bac.

Vous souhaitez progresser dans une matiĂšre ou en mĂ©thodologie ? Le Bon BinĂŽme vous propose une solution ajustĂ©e et efficace d’accompagnement scolaire.


Étape 1 sur 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolaritĂ© et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *