Si “apprendre à apprendre” est devenu un objectif central, force est de constater qu’il n’est pas facile à atteindre. Les stratégies mises en oeuvre sont bien souvent très sommaires et peu efficaces ; pire, les méthodes pédagogiques reposent bien souvent sur des idées fausses ! La lecture de Mets-toi ça dans la tête ! de Brown, Roediger et McDaniel permet au contraire de mettre en place en connaissance de cause des stratégies qui marchent. Voici un bref aperçu de leur ouvrage.

Enfant concentré sur un livre
Apprendre en lisant ?

Plus d’efforts, plus de résultats?

“Fais un effort, enfin !” ou “Allez, encore un effort !” Quel élève n’a jamais entendu ces injonctions ? Nul ne doute qu’il faille faire des efforts pour apprendre. Au contraire, on valorise des attitudes d’apprentissage qui semblent demander de gros efforts. Néanmoins, tous les efforts ne se valent pas.

En effet, les stratégies les plus préconisées sont la lecture répétée et l’apprentissage que les auteurs (ou plutôt leur traducteur) appellent “massé” – revoir tout le cours de l’année en deux ou trois jours par exemple. Or, ces stratégies s’avèrent très peu efficaces.

Néanmoins, on peut à juste titre affirmer que les efforts payent : en effet, plus on a l’impression d’en faire, mieux on apprend ! Cela peut sembler paradoxal, mais le fait d’hésiter, d’avoir du mal à retrouver une information, est un bon gage de mémorisation de celle-ci à terme. Se mettre en difficulté est une bonne chose ! Cela est si vrai que même les difficultés les plus irritantes, comme un texte dont certaines lettres manquent ou un cours qui ne suit pas du tout l’ordre du manuel, se sont avérés permettre un meilleur apprentissage que leur version “normale”.

Lorsque les apprenants commettent des erreurs et qu’elles sont ensuite corrigées, ces erreurs ne sont pas apprises. (…) Ce n’est pas l’échec en soi qui est souhaitable, mais l’intrépidité dans l’effort en dépit des risques.

op. cit., p 117

Des méthodes

A force d’études empiriques, les chercheurs ont montré que :

  • Le plus efficace est de procéder par courtes périodes. Mieux vaut alterner les matières et les sujets durant une même journée que consacrer des heures à un même bloc de savoir ;
  • Il faut laisser les connaissances “refroidir” avant de les revoir ;
  • Se tester régulièrement est beaucoup plus efficace que se contenter de relire un cours ou un manuel. L’alternance relecture / test est la méthode la plus fructueuse.

Enfin, ils pointent une fois encore que nul résultat scientifique n’a jamais permis de valider l’existence de “styles d’apprentissages” individuels fixes qu’il faudrait mettre en oeuvre pour arriver à mémoriser des connaissances.

A-t-on conscience d’apprendre?

Intuitivement, on aurait tendance à penser qu’un apprenant sait tout de suite si son travail est efficace ou pas. Or… il n’en est rien. Très souvent, un élève croit maîtriser un savoir alors qu’il ne l’a pas correctement assimilé. A l’inverse, nombre d’élèves sont persuadés de ne pas connaître leur cours alors qu’il l’ont mémorisé.

En fait, se sentir en difficulté peut même être la preuve que notre travail est efficace… si l’angoisse diminue les facultés intellectuelles, en revanche on apprend mieux, on l’a vu, quand on fait des efforts. Par conséquent, relire pour la énième fois de suite un cours donne une impression de maîtrise très satisfaisante, mais n’est guère efficace ; essayer de se rappeler sans support ce qu’on a lu trois jours avant donne l’impression qu’on a tout oublié et qu’on n’y arrivera jamais, mais cela fait beaucoup plus progresser !

Ainsi, progresser c’est à la fois dépasser ce que les auteurs nomment “illusions de savoir” et s’attacher à bravement affronter ses difficultés. L’ouvrage de Brown (un essayiste), Roediger et McDaniel (professeurs de psychologie à l’université Washington de St-Louis) ne se contente pas de présenter les résultats de la recherche récente (la version anglaise date néanmoins de 2014), il les explique simplement et les traduit en conseils pratiques. Apprendre à apprendre devient possible… Une lecture très conseillée !

Peter C. Brown, Henry L. Roediger et Mark A. McDaniel, Mets-toi ça dans la tête, les stratégies d’apprentissage à la lumière des sciences cognitives, éditions markus haller, 2016, 340 p.


Étape 1 sur 2

  • Tous nos conseils pour accompagner la scolarité et l’orientation de votre enfant sont dans Ed, la newsletter de l’éducation. Abonnez-vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *